6 juin 2020

Nous vivons depuis le mois de mars 2020 une situation inédite due à une maladie nouvelle et très contagieuse. Elle sera vaincue grâce à l’engagement et la responsabilité de chacun d’entre nous.

Retrouvez toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 et les recommandations du gouvernement sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Voici un extrait :

Pour la santé de tous et parce que nous continuons d’être exposés au virus, il est important de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque le plus possible, et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

JE DOIS

  • je dois respecter les mesures barrière et la distanciation physique ;
  • je dois, si j’ai des symptômes évoquant le COVID-19 :
    • éviter les contacts ;
    • appeler mon médecin - la consultation peut se faire à distance ou physiquement. Mon médecin me prescrira un test virologique si cela s’avère nécessaire.
    • si je suis testé positif, je serai invité à rester chez moi confiné pendant 14 jours, ou dans un lieu mis à ma disposition ;
    • appeler le 15 si j’ai des difficultés respiratoires.

Si je présente des symptômes évoquant le COVID-19 :

  • je ne dois pas me présenter spontanément aux urgences ;
  • je ne dois pas me rendre chez mon médecin sans l’avoir contacté avant.
 
 
La majorité des commerces -à l’exception des cafés, bars et restaurants- ouvrent à nouveau à partir du 11 mai ! Chaque commerçant et client est invité à suivre un certain nombre de mesures de protection sanitaire, garantes de notre santé individuelle et collective. Le port du masque est plus que recommandé, et peut conditionner votre entrée dans un magasin si le commerçant le souhaite.
 
JE DOIS
  • je dois respecter les mesures barrières et la distanciation physique de 1 mètre entre chaque personne ;
  • je dois respecter les éventuelles mesures complémentaires décidées par le commerce dans lequel je me trouve : sens de circulation, restriction du nombre de personnes dans le magasin, usage de solution hydro-alcoolique ou de lavage des mains à l’eau et au savon, accès prioritaire des personnes les plus fragiles, obligation de porter le masque pour entrer dans le magasin.
JE PEUX :
  • je peux me rendre dans les commerces, dont la majorité est à nouveau ouverte ;
  • je suis invité à privilégier la livraison de courses à domicile ou le retrait en commerce de commandes réalisées à l’avance (“drive”) ;
  • je peux me rendre dans les marchés de plein air et halles couvertes – sauf décision contraire des préfets qui constateraient l’impossibilité de garantir le respect des mesures barrières ;
  • je peux me rendre dans les centres commerciaux si les préfets décident de les maintenir ouverts. Seuls certains espaces alimentaires et autres commerces autorisés restent ouverts.
JE NE PEUX PAS
  • je ne peux pas me rendre dans les cafés et restaurants. Une décision sera prise fin mai pour leur éventuelle réouverture début juin.

 

À partir du 11 mai, pour que chacun d’entre nous puisse progressivement retrouver la vie sociale, culturelle ou spirituelle de son choix, la liberté de déplacement redevient la règle, et l’interdiction l’exception.
Soyons vigilants car avec le déconfinement, les occasions de contact augmentent tout autant que les risques de diffusion du COVID-19. Le respect par chacun d’entre nous des mesures barrières et de la distanciation physique est important : notre santé individuelle et collective en dépend !
 
JE PEUX
  • je peux à nouveau circuler librement - dans un rayon de 100 km à vol d'oiseau autour de mon lieu de résidence. Je peux faire plus de 100 km uniquement si je reste dans mon département.
  • je peux circuler au-delà si et seulement si j’ai un motif impérieux, personnel ou professionnel – auquel cas je remplis une déclaration et je dois être capable de justifier mon motif de déplacement ;
  • je peux me rendre à nouveau dans les parcs et jardins en zone verte et sous réserve des décisions des gestionnaires de ces espaces. Je consulte les fermetures sur le site de ma préfecture ; 
  • je peux me rendre en forêt ;
  • je peux me rendre dans les médiathèques, les bibliothèques de proximité, et les petits monuments ;
  • je peux me rendre dans les lieux de cultes, qui restent ouverts. Ils n’organisent cependant pas de cérémonie - une décision sera prise fin mai ;
  • je peux me rendre aux cérémonies funéraires – mais elle restent limitées à 20 personnes ;
  • je peux me rendre dans les cimetières ;
  • je peux participer à des rassemblements – limités à 10 personnes ;
  • je peux pratiquer un sport individuel en extérieur ;
  • je peux pratiquer une activité sportive individuelle en groupe, à condition que :
    • elle rassemble 10 personnes maximum
    • elle soit exercée à l’extérieur
    • la distance entre deux personnes pratiquant cette activité soit largement supérieure à la distance de sécurité d’1 mètre : elle est de 5 mètres pour une activité dont l’intensité est équivalente à une marche rapide, et de 10 mètres pour une activité à haute intensité ;
  • je peux rendre visite à une personne âgée ou vulnérable si je respecte les précautions nécessaires à la préservation de sa santé fragile - prenez soin de sa santé avant tout et ne prenez pas de risque ;
  • je peux, si je suis une personne âgée ou vulnérable, sortir et rencontrer des gens, mais je suis invitée pour préserver ma santé à respecter les règles similaires à celles imposées durant la période de confinement, et donc à limiter mes contacts et sorties (sans obligation ni besoin d’attestation) ;
  • je peux continuer de proposer mon aide aux associations, centres communaux d’action sociale (CCAS), maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), et collectivités. Si je souhaite ainsi aider (aide alimentaire et aide d’urgence, garde exceptionnelle d’enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité), je me rends sur la plateforme « Réserve civique Covid-19 »
 JE NE PEUX PAS
  • je ne peux pas pratiquer de sport dans les lieux couverts, ni de sport collectif, ni de sport de contact (liste précise diffusée par le ministère des sports) ;
  • je ne peux pas accéder aux plages, lacs, plans d’eau ou centres nautiques - au moins jusqu’à fin mai, sauf décision contraire du préfet sur proposition du maire - renseignez-vous sur le site de votre préfecture ;
  • je ne peux pas accéder aux cinémas, salles de théâtre, salles de concert, salles des fêtes, salles polyvalentes, conservatoires - fermés au moins jusqu'à fin mai ;
  • je ne peux pas accéder aux musées, monuments, parcs zoologiques - sauf décision contraire du préfet après avis du maire et du gestionnaire de l’établissement ;
  • je ne peux pas participer à une saison de sports professionnels y compris du football – car elles ne reprennent pas pour le moment ;
  • je ne peux pas accéder aux colonies de vacances et autres camps - une décision sera prise fin mai pour leur éventuelle ouverture ;
  • je ne peux pas me marier, sauf urgence - une décision sera prise fin mai ;
  • je ne peux pas me rendre dans les cafés et restaurants – une décision sera prise à la fin du mois de mai.

 

Au moment du week-end de l’Ascension qui va attirer nombre de Finistériens dans notre commune, je tiens à rappeler les règles suivantes :

 

Seul l'accès à la plage de TREZ BELLEC est autorisé

 

Les plages de TREZ BIHAN et PORS LOUS sont INTERDITES

 

 

Malgré les arrêtés pris en conséquence, des individus passent outre ces interdits.

 

Ainsi, ce mercredi, à TREZ BIHAN, une trentaine d’individus, qui ont « pris soin » de jeter dans les broussailles la barrière d’interdiction au site, laissant ainsi libre accès au sentier très étroit qui conduit à la plage, ont été expulsés par la gendarmerie.

 

Le préfet du Finistère en a, bien évidemment, été immédiatement informé.

 

A quelques jours d’une réouverture des bars, restaurants, campings, que nous appelons toutes et tous de nos vœux, de tels faits, s’ils venaient à se reproduire, conduiraient inéluctablement à la fermeture de la plage de Trez Bellec.

 

Au-delà de la peine que provoquerait une telle décision pour les familles et les plaisanciers, ce serait aussi une nouvelle sanction pour les commerces locaux déjà en difficulté.

 

J’en appelle à la sagesse, au respect des règles, à l’attention aux autres, bref, au civisme de chacune et chacun, qu’il.elle soit Telgrucien.ne, Presqu’ilien.ne ou d’ailleurs.

 

Prenez soin de vous

 

D. LE PENNEC

 

Rappel de l'arrêté

 

 

Afin d'améliorer la communication des associations vers nos concitoyens, la mairie ouvre son site.

Les associations souhaitant bénéficier d'une page internet sont priées de nous contacter.

Vous souhaitez créer une association, vous investir, des interrogations sur le fonctionnement, les droits, les obligations, consultez le site du service public dédié.

Agenda

Lettre d'information